Les trois points clés pour choisir son gestionnaire de patrimoine

gestionnaire de patrimoine indépendantVous trouvez que vous payez trop d’impôt ? Vous souhaitez constituer un patrimoine, le faire fructifier ? Vous avez envie de préparer votre retraite ?
Vous souhaitez faire appel à un professionnel oui mais voilà, face à la concurrence des personnes se disant « gestionnaires de patrimoine », comment bien choisir son gestionnaire de patrimoine.

Voici trois points clés pour vous aider à choisir votre gestionnaire de patrimoine :


1. Assurez-vous que la personne à qui vous vous adressez possède bien les certifications obligatoires

Le métier de gestionnaire de patrimoine est une profession réglementée. Faites attention aux personnes peu scrupuleuses qui se disent gestionnaires de patrimoine mais qui n’ont pas les accréditations nécessaires pour vous aider.
Il existe par exemple la certification de conseiller en investissement financier (CIF) qui est délivré par l’Autorité des Marchés Financiers, la compétence juridique appropriée (CJA), la carte de transaction sur immeubles et fonds de commerce, la carte de démarchage bancaire et financier…

Grâce au registre officiel de l’ORIAS, vous pourrez vérifier les accréditations du « gestionnaire de patrimoine » qui se situe en face de vous.


2. Le gestionnaire de patrimoine doit agir en toute transparence

Le gestion de patrimoine a un devoir de conseil vis à vis du client. Cela suppose qu’il propose au client plusieurs solutions. C’est au client que reviendra la tâche de choisir parmi l’une des solutions proposées.

Pour se faire, le gestionnaire de patrimoine rédige une lettre et un rapport de mission dans lesquelles il inscrit les objectifs du client et les moyens pour y parvenir.
C’est après une étude de la situation globale du patrimoine du client que le gestionnaire pourra établir cette lettre et ce rapport de mission.

Ne faites pas confiance aux gestionnaires de patrimoine qui vous vendent un produit dès le premier rendez-vous. Ceux-là ne sont que des commerciaux qui n’ont pas pour but la réalisation de vos objectifs mais la réalisation de leur objectif de vente.


3. Trouvez un gestionnaire de patrimoine indépendant

Il existe deux types de gestionnaires de patrimoine, ceux rattachés à un établissement bancaire ou une compagnie d’assurance qui n’ont pour but que de vous vendre les produits dits « maison » (c’est à dire les produits qui sont commercialisés par la banque/compagnie d’assurance pour laquelle ils travaillent). Et à côté il existe les indépendants.

Bien que vous aimiez votre banque, il existe peut être des solutions qui correspondent mieux à votre situation dans une autre banque.

Le gestionnaire de patrimoine indépendant vous mettra en contact avec des fournisseurs qui proposent des produits qui répondent au mieux à vos intérêts. Ne subissant aucune pression de la part de ses fournisseurs, le gestionnaire de patrimoine indépendant n’aura pour mission que la satisfaction de vos objectifs.

Enfin autre avantage à choisir un gestionnaire de patrimoine indépendant c’est que contrairement au gestionnaire de patrimoine « bancaire » qui n’a qu’une vision limitée, le meilleur gestionnaire de patrimoine indépendant vous proposera une solution qui prenne en compte votre patrimoine pris dans sa globalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *